Accueil >> Santé >> Le sel et la santé

Le sel et la santé

selL’apport quotidien en sel recommandé est un perpétuel sujet de débat et de confusion. Ce que nous appelons communément « sel » est un composé cristallin constitué principalement de chlorure de sodium. Dans sa forme de roche naturelle, il peut également contenir de nombreux autres éléments minéraux bénéfiques, habituellement en infimes quantités. Notre corps contient les éléments contenus dans le sel et les utilise dans plusieurs de ses processus vitaux.

Le sodium, constituant majeur du sel, est nécessaire pour maintenir le bon équilibre des fluides et des électrolytes dans notre corps. Il joue un rôle important dans la transmission des impulsions nerveuses et dans la relaxation et la contraction des différents groupes musculaires.

Le fait que la langue comporte des récepteurs de gout salé est une indication claire que l’être humain a besoin de sel pour vivre. Chez les êtres humains, ces récepteurs – dits : de gout salé – constituaient un mécanisme de survie lorsque le sel ne s’obtenait qu’à partir de la nourriture et non comme supplément.

Malheureusement, nos papilles gustatives ne sont pas aussi précises pour nous dire si nous avons eu trop de sel ou non. La grande question, bien évidemment, est de savoir si nous obtenons suffisamment de sel à partir des aliments que nous consommons sans en ajouter lors de la préparation ou à la table. Une question encore plus grande, c’est de savoir si ce sel ajouté est nocif ou bénéfique pour notre santé. Ceci est plus difficile lorsque l’on regarde les étiquettes nutritionnelles et que l’on se rend compte de la quantité de sel ajoutée aux aliments transformés avant même d’arriver à notre table.

La plupart des Occidentaux consomment plus de sodium qu’ils n’en ont besoin quotidiennement. Cependant, bien qu’il y ait des avertissements sur l’excès de consommation de sel, il peut être difficile d’y résister. Tout d’abord, parce que dans de nombreuses cultures, on est habitué à utiliser du sel dans la cuisine et à le mettre sur la table. Deuxièmement, parce que le sel donne aux aliments, déjà délicieux, un gout encore meilleur et appétissant.

Trop de sel peut être dangereux pour la santé

Une consommation excessive de sodium peut augmenter le risque de nombreuses maladies graves. Les principales préoccupations concernent une augmentation de la tension artérielle entrainant un risque accru de crise cardiaque et d’AVC.

De combien de sodium avons-nous vraiment besoin ?

L’American Heart Association suggère qu’un adulte devrait limiter son apport quotidien en sel à moins de 2 000 mg par jour. Pour les personnes de plus de 51 ans, leur apport en sodium ne doit pas dépasser 1 500 mg par jour.

Une cuillère à café de sel de table contient environ 2 300 mg de sodium. Vous pourriez vous dire : « mais moi, je ne consomme pas une cuillère à soupe de sel par jour ! » En fait, vous en consommez probablement plus. La plupart des Occidentaux en consomment en moyenne deux cuillères à café par jour.

Cela est en grande partie dû à la teneur en sodium de nombreux aliments transformés et prêts à servir. De nos jours, le sel est ajouté à de nombreux aliments, c’est pourquoi vous devez lire les étiquettes nutritionnelles des produits alimentaires pour surveiller votre apport total en sodium.

Il est également important de noter qu’il s’agit là de limites maximales recommandées, il est donc préférable et recommandé d’en consommer moins, surtout si vous souffrez d’hypertension artérielle, d’une maladie rénale chronique ou de diabète.

Apporter des modifications à vos habitudes et à votre style de vie

Comme beaucoup de nos préférences alimentaires, le désir d’aliments salés n’est qu’une habitude gustative développée de façon exagérée surtout à cause de l’industrie alimentaire. Réduire ou limiter la quantité de sel ajoutée lors de la cuisson et éviter d’en ajouter lorsque l’on est à table est un choix sain et tout à fait réalisable. Ceux qui l’ont fait affirment qu’au début, ils ont eu l’impression d’avoir perdu une partie de la saveur de leurs aliments, mais qu’après une certaine période, ils ont commencé vraiment à retrouver le vrai gout de la nourriture elle-même plutôt que celui du sel. L’excès de sel est donc une dépendance au gout salé et de l’impression de saveur qu’il donne plutôt qu’un besoin corporel.

Si vous avez des doutes quant à la réduction de votre consommation de sel et surtout si vous souffrez de pression artérielle basse, il est judicieux de consulter votre médecin ou votre diététiste en ce qui concerne votre apport quotidien en sodium recommandé.